Virus et rétrovirus dans les maladies chroniques
1ère Partie

Écrit par Patricia Joud – 06 sept 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

Les virus – le plus petit des microbes – pourraient être un gros obstacle à la guérison d’une maladie chronique complexe. Pourtant, ils sont souvent négligés.

Les rétrovirus sont encore plus éloignés. Ce sont des virus qui se cachent dans votre ADN.

Les virus et les rétrovirus peuvent favoriser les maladies chroniques. Les microbes pourraient entraver votre rétablissement de la maladie de lyme chronique et des problèmes chroniques de moisissure. Et certains peuvent  augmenter votre risque de cancer, de problèmes neurologiques et de maladies auto-immunes.

La toxicité du monde d’aujourd’hui ne fait qu’ajouter aux risques viraux pour la santé. Mais avec les bonnes stratégies, vous pouvez lutter contre ces agents pathogènes furtifs.

Lisez la suite pour en savoir plus sur les virus et rétrovirus chroniques. Découvrez comment vous pouvez les attraper, pourquoi ils ont un impact sur votre santé et que faire à leur sujet.

Qu'est-ce qu'un virus?

Un virus est simplement un matériel génétique entouré d’une enveloppe protéique protectrice . Le microbe ne peut pas se répliquer seul. Il incite les cellules de son hôte à faire des copies pour qu’il puisse se propager. Cet hôte pourrait être vous.

Les virus sont très efficaces. Un seul virus peut faire environ 1 million de copies de lui-même une fois qu’il est dans l’une de vos cellules. Ce nouveau lot de virus éclate alors hors de la cellule et infecte les cellules voisines.

Alors, que se passe-t-il quand ils vous infectent ?

Certains virus ne provoquent que des infections bénignes, tandis que d’autres entraînent des maladies graves. Et, certains provoquent des infections à court terme (aiguës), tandis que d’autres provoquent des infections à long terme (chroniques).

Infections aiguës

Généralement, les infections virales aiguës vous rendent malade pendant quelques jours à quelques semaines. À mesure que votre système immunitaire s’attaque au virus, vos symptômes diminuent.

Pourtant, certaines infections virales aiguës provoquent des maladies graves chez les très jeunes ou les personnes âgées, ainsi que chez toute autre personne ayant une immunité faible. Et certaines infections aiguës – comme le virus Ebola – peuvent être assez graves pour la majorité des gens.

Voici des exemples de virus courants qui provoquent généralement des infections aiguës:

  • Grippe : infecte vos voies respiratoires supérieures
  • Norovirus : infecte votre muqueuse intestinale, provoquant la «grippe intestinale»
  • Rhinovirus : infecte vos voies nasales, provoquant le rhume

Mais qu’en est-il des infections virales chroniques qui vous accompagnent depuis des années ?

Infections chroniques

Si vous souffrez d’une maladie chronique complexe, certaines infections virales à long terme peuvent y contribuer. Des exemples sont le virus Epstein Barr et le cytomégalovirus. Parfois, ceux-ci apparaissent parallèlement à la maladie de Lyme chronique et à la toxicité aux moisissures.

Ces types de virus chroniques peuvent alterner entre actif et latent. Cela signifie qu’ils peuvent apparaître, disparaître, puis être réactivés lorsque votre système immunitaire est en baisse.

Par exemple, avez-vous régulièrement  des boutons de fièvre sur la bouche ou le visage ? Cela se produit lorsque le virus 1 de l’herpès simplex latent (HSV-1) se réactive.

Semblable à une infection latente, une infection lente. Cela signifie que l’infection virale se développe sur une longue période, tel des décennies. Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) en est un excellent exemple. C’est un rétrovirus.

Quelle est la différence entre un virus et un rétrovirus?

Virus

Une différence majeure entre les rétrovirus et les virus est la façon dont ils se répliquent. N’oubliez pas que les virus manipulent vos cellules pour créer des millions de copies du virus. En revanche, les rétrovirus s’intègrent dans l’ADN de vos cellules et se répliquent dans le cadre de vos cellules.

Mais comment les rétrovirus détournent-ils vos cellules et prennent le relais comme ça ?

Les rétrovirus sont constitués d’un seul brin de matériel génétique appelé ARN. Une fois à l’intérieur de vos cellules, les rétrovirus les incitent à convertir l’ARN en ADN. Ils le font en utilisant une enzyme appelée transcriptase inverse. C’est comme la version rétrovirus d’une imprimante 3D.

Une fois que votre cellule a fabriqué cet ADN viral, il s’intègre dans vos gènes. Cela s’appelle un provirus à ce stade. C’est un précurseur d’un virus.

Une fois qu’ils font partie de votre ADN, les rétrovirus se reposent et vous laissent faire le travail. Chaque fois que vos cellules se répliquent avec l’ADN modifié par les rétrovirus, vous répandez le provirus pour elles.

Bien que ces rétrovirus ne soient pas initialement actifs dans votre corps, ils peuvent être activés plus tard. Dans certains cas, d’autres virus comme Epstein-Barr peuvent activer des rétrovirus. Une inflammation chronique peut également activer des rétrovirus.

Alors, comment «attrapez-vous» ces rétrovirus en premier lieu ?

Vous êtes né avec quelques rétrovirus. En fait, ces microbes représentent environ 8% de votre ADN. Mais dans d’autres cas, vous contractez des rétrovirus après votre naissance.

Voici un examen plus approfondi des deux principaux types de rétrovirus – endogène et exogène.

Rétrovirus endogènes et exogènes

Certains rétrovirus font partie de vos plans génétiques. Cela signifie que vous pouvez transmettre des rétrovirus à vos enfants. Ils sont endogènes, ce qui signifie qu’ils ont une origine interne.

Ironiquement, certains rétrovirus endogènes sont réellement bénéfiques. Ils peuvent aider votre génome à s’adapter ou à s’améliorer. Mais d’autres rétrovirus endogènes sont inactifs et pourraient être nocifs s’ils étaient réactivés.

Il existe également des rétrovirus auxquels vous êtes exposé au cours de votre vie. Ceux-ci sont appelés rétrovirus exogènes. Cela signifie qu’ils ont une origine externe, comme d’autres personnes ou animaux.

Les scientifiques pensent que tous les rétrovirus endogènes étaient autrefois exogènes. Ils disent que les gens et les rétrovirus «ont grandi ensemble» au fil du temps. Et ils ont joué un rôle important dans l’élaboration de votre génétique au fil des générations.

 Exemples de rétrovirus

L’exemple le plus familier d’un rétrovirus est le VIH. C’est le virus qui peut provoquer le syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA). Les scientifiques ont identifié le virus pour la première fois en 1983.

Mais le VIH n’est pas le premier rétrovirus infecté. Cette distinction va au virus T-lymphotrope humain 1 (HTLV-1), découvert en 1980.

Chez la majorité des gens, le HTLV-1 peut ne provoquer aucun symptôme significatif. Mais pour environ 5% des personnes, ce rétrovirus provoque une leucémie à cellules T chez l’adulte. Les périodes de survie pour ce cancer peuvent être aussi courtes que quatre mois. Mais certains sous-types ne sont pas aussi agressifs.

Le VIH des chimpanzés et le virus de la leucémie murine (souris) (MLV) en sont deux exemples.

Comment les virus chroniques et les rétrovirus vous affectent

Femme fatigué

Les virus chroniques et les rétrovirus actifs peuvent détourner vos cellules à long terme.

Voici de plus près comment ils peuvent affecter votre système immunitaire et d’autres aspects de votre santé.

Immunité affaiblie

Les virus chroniques et les rétrovirus peuvent tous deux abaisser fortement votre système immunitaire. Cela peut vous rendre vulnérable aux infections opportunistes. Ce sont des infections qui profitent d’une immunité affaiblie.

Par exemple, le HTLV-1 peut entraîner une suppression  de votre système immunitaire. Et la recherche montre que ce rétrovirus peut augmenter votre risque de tuberculose et d’ infection à Strongyloides (parasite).

En plus de cela, certaines maladies chroniques complexes – telles que la maladie de Lyme et la toxicité aux moisissures – peuvent favoriser l’activation virale. En effet, les maladies chroniques affaiblissent votre système immunitaire.

Dysfonctionnement mitochondrial

Vos mitochondries vous aident à vous défendre contre les virus . Mais les virus peuvent manipuler les mitochondries de vos cellules pour favoriser leur survie.Par exemple, les virus peuvent altérer la capacité de vos mitochondries à produire de l’énergie.

Les virus peuvent également détruire les mitochondries, réduisant le nombre de mitochondries dans vos cellules. Cela se traduit par une baisse de la production d’énergie.

Moins d’énergie entraîne une capacité réduite à combattre les virus et la fatigue.

Prenons une étude portant sur des adolescents six mois après avoir initialement contracté le virus d’Epstein-Barr. Certains étaient chroniquement fatigués et avaient toujours une inflammation élevée. Ils avaient également un système nerveux hyperactif.

Auto-immunité et dysfonctionnement neurologique

Les virus et rétrovirus peuvent également être un catalyseur de maladies auto-immunes. Les microbes modifient la fonction immunitaire normale et essaient d’imiter vos propres cellules pour éviter d’être détectées. Votre corps peut mal interpréter qui est le véritable ennemi. Il peut commencer à s’attaquer à lui-même plutôt qu’aux virus.

Les rétrovirus endogènes sont associés à plusieurs maladies. Il n’a pas été prouvé qu’ils causent ces maladies, mais certaines preuves suggèrent qu’ils peuvent y jouer un rôle.

Certaines des maladies auto-immunes et neurologiques associées aux rétrovirus comprennent:

  • Sclérose latérale amyotrophique (SLA)
  • Maladie auto-immune du foie
  • Trouble bipolaire
  • Troubles du tissu conjonctif
  • Sclérose en plaques (SEP)
  • La polyarthrite rhumatoïde
  • Schizophrénie
  • Troubles cutanés, tels que le psoriasis
  • Diabète de type 1

Comment les rétrovirus sont-ils transmis?

Vaccin

Vous savez probablement déjà que vous pouvez contracter des virus courants comme la grippe en inhalant les gouttelettes d’éternuement d’une personne infectée. Ou peut-être touchez-vous une surface contaminée par des virus puis touchez votre bouche.

De plus, vous savez également que les rétrovirus endogènes sont transmis par vos parents. Mais comment se transmettent les rétrovirus exogènes ?

D'humain à humain

L’un des moyens les plus connus de contracter un rétrovirus exogène est le sexe. Le VIH est un exemple classique. Ce rétrovirus se transmet généralement via le sperme d’hommes infectés. Le HTLV-1 est également communément transmis sexuellement.

Les rétrovirus peuvent également être contractés à partir d’autres fluides corporels. Il s’agit notamment du sang et du lait maternel.

Les mères dont le test de dépistage du HTLV-1 est positif peuvent être mises en garde contre l’allaitement. Étonnamment, les bébés ne contractent pas facilement le HTLV-1 dans l’utérus, mais ils peuvent l’obtenir à partir du lait maternel.

Quant à la transmission du sang, le sang donné est dépisté pour certains rétrovirus. Cela comprend les infections par le VIH et le HTLV.

De plus, le risque de transmission des rétrovirus est l’une des raisons pour lesquelles les toxicomanes par voie intraveineuse (IV) sont avertis de ne pas partager les aiguilles.

Vaccins

Chaque espèce possède son propre ensemble de rétrovirus endogènes. En théorie, ceux-ci ne seraient transmis qu’à leur progéniture. Mais les vaccins sont un moyen majeur de propagation de ces rétrovirus endogènes.

Les vaccins sont souvent créés à partir de cellules d’animaux. Les cellules contiennent des rétrovirus et peuvent vous être transmis si vous recevez une vaccination.

Par exemple, les scientifiques ont découvert un rétrovirus de la leucémie de la souris – appelé virus apparenté au virus de la leucémie murine xénotrope (XMRV) – chez les personnes atteintes d’un cancer de la prostate. Ils ont également trouvé XMRV chez les personnes atteintes du syndrome de fatigue chronique.

Les chercheurs pensent que l’infection au XMRV pourrait provenir des cellules animales utilisées pour développer des vaccins.

Pourtant, les autorités de médecine conventionnelle contestent que les vaccins soient une source d’infections rétrovirales.

Tiques et autres insectes

Des études préliminaires sur des animaux et en laboratoire suggèrent que les insectes pourraient transmettre certains rétrovirus aux humains. Ces insectes comprennent les tiques, les moustiques et les puces.

Les tiques sont une boîte de Pandore de microbes nuisibles. Ils transmettent la plus grande variété d’agents pathogènes de tout insecte. Les tiques sont porteuses de parasites, de champignons, de bactéries, de virus et de rétrovirus.

La recherche suggère que d’autres insectes, tels que les moustiques, peuvent également transmettre des rétrovirus lorsqu’ils vous piquent. Mais on ne pense pas que le VIH se transmette de cette façon. Il n’est pas en mesure de se répliquer à l’intérieur des moustiques ou d’autres insectes piqueurs.

Les puces sont également porteuses de rétrovirus. Elles transmettent des rétrovirus aux chats, qui ont été détectés dans leur sang et leurs crottes. Certains experts suggèrent que les gens peuvent attraper ces rétrovirus chez leurs chats. Les études ne l’ont pas encore confirmé.

Pourquoi les virus et les rétrovirus sont un défi croissant

Ondes électromagnétiques

Le rôle répandu des rétrovirus dans les problèmes de santé est une découverte relativement récente. Ce n’est qu’au cours des dernières décennies que les chercheurs en ont pris conscience. Maintenant, ils se démènent pour comprendre comment ils affectent la santé humaine.

Mais une chose est sûre : la toxicité n’aide pas les choses.

Le monde devient de plus en plus toxique. Cela pourrait rendre plus difficile pour votre système immunitaire de vous défendre contre les virus. Certaines toxines peuvent effectivement activer des rétrovirus. Voici un examen plus approfondi.

OGM et glyphosate

L’approvisionnement alimentaire est radicalement différent de celui d’il y a quelques décennies en raison des organismes génétiquement modifiés (OGM). Les scientifiques peuvent ajouter des gènes de virus ou d’autres microbes à une plante pour lui donner de nouveaux facteurs génétiques.

Les partisans des OGM affirment que les virus insérés dans les semences génétiquement modifiées sont modifiés pour être dormants. Mais les preuves préliminaires suggèrent que les virus peuvent emprunter des gènes pour redevenir actifs. Ainsi, les aliments eux-mêmes peuvent être une source de virus.

Ce n’est pas tout. Les aliments OGM contiennent des toxines qui pourraient aider les virus à prospérer.

N’oubliez pas que les scientifiques ont développé des plantes OGM pour résister au glyphosate, un pesticide. Vous consommez des résidus de cette toxine lorsque vous mangez des aliments cultivés avec elle. Le glyphosate  peut endommager vos mitochondries.

De plus, le glyphosate peut contribuer à une fuite intestinale et perturber votre microbiote intestinal . Votre intestin abrite environ 70% de votre système immunitaire. Le glyphosate pourrait donc réduire votre capacité à combattre les virus.

Certains scientifiques soupçonnent également que le glyphosate pourrait déclencher l’expression de rétrovirus dans votre ADN. En effet, cela peut perturber les méthodes que votre corps utilise généralement pour réduire au silence certaines parties de l’ADN. Ainsi, le pesticide pourrait essentiellement «activer» l’activité rétrovirale.

CEM

Les fréquences électromagnétiques (CEM) sont des radiations invisibles. Ils sont émis par les lignes électriques, les réseaux sans fil (Wi-Fi) et l’électronique. Mais cette technologie moderne a un côté sombre.

Comme le glyphosate, les CEM peuvent interférer avec les mécanismes de votre corps pour faire taire des parties de l’ADN. Cela pourrait conduire à l’expression de rétrovirus dans votre génome.

Non seulement cela, mais les CEM peuvent réactiver les anciens virus. Une étude de laboratoire a révélé que l’exposition aux CEM avait «réveillé» un virus d’Epstein-Barr latent.

Vous pouvez également vous demander si les CEM pourraient affaiblir votre système immunitaire ?

Des études suggèrent que les CEM peuvent perturber votre système immunitaire, déclencher une inflammation et altérer les mécanismes de réparation de votre corps. Les CEM sont également liés au cancer et à la SLA. Et ces deux maladies sont associées à des rétrovirus endogènes.

L’utilisation accrue du Wi-Fi est particulièrement préoccupante. Les fréquences sont pulsées plutôt que continues, ce qui pourrait augmenter leur impact sur vous. Cela comprend l’augmentation du stress oxydatif et des dommages cellulaires.

Toxicité des métaux lourds

L’accumulation de métaux lourds inorganiques – tels que le cadmium et le plomb – dans votre corps pourrait affaiblir votre réponse immunitaire. Cela peut augmenter votre sensibilité aux infections virales.

Par exemple, une étude a révélé que les personnes ayant un taux élevé de cadmium dans le sang étaient 50% plus susceptibles d’être infectées par le virus de l’hépatite B. Cette infection peut entraîner une maladie du foie.

Et certaines recherches suggèrent que le mercure pourrait activer le rétrovirus endogène lié à la SLA. Cela peut déclencher la perte de cellules dans certaines régions de votre cerveau. La perte de ces cellules entraîne une faiblesse musculaire.

Les métaux lourds peuvent également inhiber les voies que vos cellules utilisent pour réparer l’ADN endommagé. Et comme vous vous en souvenez, les rétrovirus peuvent altérer votre ADN. La toxicité des métaux lourds peut entraver sa réparation.

La bonne nouvelle est que vous pouvez faire beaucoup pour lutter contre ces menaces toxiques. Vous pouvez prendre des mesures dès maintenant pour renforcer votre système immunitaire contre les virus et les rétrovirus.

Que faire des virus et rétrovirus chroniques

Gélules

La moitié de la bataille contre les virus et rétrovirus chroniques consiste à savoir qu’ils existent. Il vous suffit maintenant de connaître les étapes pour reprendre le contrôle.

Voici ce que vous devez savoir pour mettre les virus et rétrovirus hors service.

Soutenir le drainage et la détoxification

La toxicité joue un rôle important dans le bon fonctionnement de votre système immunitaire.

Une façon essentielle pour que votre corps «draine» ou élimine les toxines est d’aller à la selle correctement. La constipation est un signe que les toxines stagnent dans votre système. Envisagez de prendre un supplément pour aider à éliminer efficacement les toxines. Oxy powder est excellent pour cela.

En amont de votre côlon se trouve votre foie. Il a la tâche difficile de traiter les toxines de votre sang. Il les dépose ensuite dans la bile pour les éliminer via vos selles. Mais les infections virales peuvent supprimer la fonction hépatique. Donnez-lui un coup de main en nettoyant votre foie.

Une autre substance aux multiples talents est le produit Zeotrex , composé d’ extraits d’ acide humique et fulvique. Ceux-ci lient et neutralisent les toxines telles que les pesticides, les métaux lourds et les toxines virales. Zeotrex lie également la bile riche en toxines dans votre intestin. Cela vous permet de l’excréter plutôt que de la recycler.

Maintenant, voici la meilleure partie. Zeotrex a également des actions spécifiques contre les virus.

Des recherches en laboratoire ont montré que l’acide humique déclenche la mort des cellules hépatiques lorsqu’elles sont infectées par un virus nuisible.

Tuez les parasites

Les parasites empêchent une partie de votre système immunitaire de combattre les virus et encourage la réplication des virus.

Plus précisément, les parasites déplacent votre activité immunitaire du système T-helper 1 (Th1) vers le système T-helper 2 (Th2). Ce sont deux branches différentes des «militaires» pour votre système immunitaire. Alors que vous avez besoin de Th2 pour combattre les parasites, vous avez besoin de Th1 pour combattre les virus.

Les parasites génèrent également des toxines, transportent des métaux lourds et abritent des virus. Ainsi, vous ne pourrez peut-être pas maîtriser un problème viral si vous êtes surchargé de parasites.

Éliminez ces hôtes dévastateurs avec une cure à base de plantes . Cela permettra à votre système immunitaire de passer à la lutte contre les virus. Tuer des parasites éliminera également une source cachée de virus.

Augmenter les niveaux d'oxygène et d'énergie

Il ne suffit pas de simplement réduire votre charge d’infection chronique. Vous devez également augmenter votre fonction mitochondriale pour une véritable guérison. Sinon, vous risquez de répéter le cycle des maladies chroniques, y compris l’infection virale.

N’oubliez pas que les mitochondries sont vos batteries biologiques, générant de l’énergie pour la désintoxication et la guérison. Des recherches en laboratoire suggèrent que des extraits d’acide fulvique soutiennent la production d’énergie mitochondriale.

Un apport suffisant d’ oxygène favorise également la production d’énergie mitochondriale. Une façon d’augmenter votre niveau d’oxygène est de prendre un supplément d’oxygène moléculaire stabilisé.

L’augmentation de votre oxygène peut également avoir un effet plus direct contre les virus. De faibles niveaux d’oxygène peuvent aider certains virus à prospérer, notamment le VIH et l’hépatite C (un pathogène hépatique).

Remontez dans le siège du conducteur

Les virus et rétrovirus chroniques peuvent détourner vos cellules. Cela peut rendre difficile la guérison de maladies chroniques complexes.

Des charges élevées de toxines provenant des pesticides, des CEM et des métaux lourds peuvent affaiblir votre système immunitaire. Cela crée l’environnement parfait pour que les virus et rétrovirus prospèrent.

Mais vous pouvez battre ces agents pathogènes. Cela nécessite de soutenir la détoxication et la fonction mitochondriale, ainsi que de lutter contre les parasites.

Il est temps de reprendre le contrôle des virus et rétrovirus.

Quelles mesures allez- vous prendre pour vous remettre en route ?

Patricia Joud

Patricia Joud

Fondatrice de Santé Detox

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur reddit
Reddit
Partager sur email
Email

Vous aimerez peut-être aussi ...

Toxines
Alimentation / Nutrition
Patricia Joud

7 toxines qui affaiblissent l’immunité

Votre système immunitaire est le système de défense de votre corps et travaille pour repousser les bactéries, les virus, les champignons, les parasites et les toxines. Malheureusement, notre monde regorge de …

Lire Plus »
Alimentation / Nutrition
Patricia Joud

8 plantes qui tuent les parasites naturellement

Les plantes sont quotidiennement soumises à la pression de divers insectes et autres formes de vie parasites. Ils se sont adaptés en produisant des composés uniques qui éloignent ces parasites …

Lire Plus »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.